16 février 2008

Vis ma vie

    Nous avons eu droit à la realpolitik avec le campeur à Paris, avec Napoléon le petit à l'école, on a désormais la realTV !

    Ce concept formidable qui permet dans de nombreux émissions télé d'incarner un rôle qui n'est pas le notre mais imposer pour faire vendre du temps de cerveau disponible à la sauce endemol trouve désormais sa place.

    La première diffusion est prévue apparement pour septembre 2008 où l'ensemble des écoliers de France auront un rôle et une double identité ! Les enfants de CM2, l'étoile jaune en moins, porteront en effet le nom d'un enfant juif de la Shoah !

    Présenté comme çà on y croit pas réellement. Plus officiellement, on y entend les mots "devoirsdememoire-Shoah-Genocide-guerremondiale". J'essaie de me souvenir un peu, et il me semble que j'ai découvert le mot de "Shoah" en quatrième ou troisième. Et j'ai découvert récemment le sens exact de ce mot.
La Shoah signifie en hébreu "la déportation".

    Je les plains ces enfants que j'aurais par la suite peut-être en colo tiens !
- Marco, Kevin, Killian...
- Non, Rémi, nous c'est Jeshua, Ariel, Sharon !
CM2...10-11ans...l'âge où l'identité se construit et où l'attention peut se porter sur un référent positif (un chanteur connu, un oncle, un acteur...). Ce référent va se voir imposer par l'institution à un élève. Sans que ce geste soit volontaire et demandé.

    Enseigner l'Histoire en s'inspirant d'une demande d'une organisation religieuse...c'est peut-être çà la laïcité positive qui permettra à nos futurs générations d'éviter l'échec scolaire. Car ne l'oublions pas, le petit-président n'a parlé que de la mémoire des enfants juifs. Les enfants tsiganes, russes, français, polonais sont oubliés. A l'heure de la construction d'une nation européenne, on fonde ainsi un enseignement historique sur une évolution et une structuration religieuse et idéologique. Et à ce moment me reviennent ces quelques vers de Jean Ferrat qui en  1963 font presque scandale...

Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel
Certains priaient Jésus, Jé
touhovah ou Vichnou
D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux


    Pourquoi ? Comment faire porter la mémoire d'un enfant juif peut aider au devoir de mémoire ? Ne faut-il donc pas rappeler qu'étaient aussi déportés les gays, lesbiennes, albinos, arabes, résistants, communistes, anarchistes, faibles ?

    Un enfant de 11 ans connaîtra-t-il les différentes étapes de ce qui ont amené à la Solution Finale ?

    Dans tous les cas, je doute que le devoir de mémoire de la Sarkozy'academy permette de s'opposer à d'autres rafles qui peuvent avoir lieu en France au XXIème siècle où les avions militaires remplacent les wagons de la SNCF et où la lapidation, les lynchages, les persecutions remplacent les chambres à gaz.

    Ne peut-on pas enseigner l'Histoire en évitant de s'arrêter sur le lyrisme et le drame sentimental façon "feux de l'amour" de notre Monde ? Pourquoi ne pas enseigner à ces élèves qu'ils doivent se méfier chaque jour de l'autorité, des actions qu'on leur impose et qu'ils doivent garder toujours leur pouvoir de discrimination afin de savoir ce qui peut être bien ou mal. En France aujourd'hui, c'est aussi au nom du Devoir de Mémoire que des familles se mobilisent pour éviter la mise à mort de certains étrangers. Le Devoir de Mémoire se doit aussi de permettre aux enfants de savoir que la désobéissance civile est un moyen d'opposition aux mesures arbitraires.

    Chez Sarkozy-le-petit, il est plus facile d'enseigner les gaulois avec Asterix, la grèce avec Zeus, la résistance avec Guy, la Shoah avec Samuel et le communisme avec Joseph ! !

La lune se taisait comme vous vous taisiez
En regardant au loin, en regardant dehors
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers

On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours
Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour
Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire
Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter ?
L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été
Je twisterais les mots s'il fallait les twister
Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez






Posté par Rfroschard à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Vis ma vie

Nouveau commentaire